proposée par André                  
J’ai fait toute ma scolarité à l’école Jacquard, renommée car c’était une école d’application : nous avions donc, en permanence, des normaliens en formation.
En contrepartie, nous avions le droit d’utiliser les installations sportives de l’Ecole Normale. C’était énorme ! Mais, il y avait des lacunes, et nous avions donc besoin de l’école Flammarion qui nous rendait bien service pour :
  • La salle de cinéma où nous nous rendions le jeudi après-midi (à la garderie) pour voir des films de Charlot, Laurel et Hardy et des westerns.
  • La cantine où certains allaient déjeuner, en rang, depuis Jacquard.
  • Les douches où nous allions une fois par mois : pas facile de bien se laver chez nous à l’époque (en hiver, nombre d’entre nous avaient des billets d’excuses des parents, au grand dam des instituteurs ; moi, j’y allais).
Flammarion était « plus moderne » et, avait une équipe de foot bien meilleure !

J’ai joué pour les deux écoles :

Avec Jacquard… je perdais,                           Avec Flammarion… je gagnais !
Ecole d'application Joseph Cornier (1886)

Ecole d’application Joseph Cornier (1886)

Ecole d'application La Fontaine (1934)

Ecole d’application La Fontaine (1934)

 

 

 

 

 

Une école d’application est une école élémentaire ou maternelle comme une autre, qui participe en plus à la formation des futurs Instituteurs/trices (normalien·nes) en lien avec les écoles normales (devenues mixtes en 1979). Les IUFM sont institués par la loi d’orientation de 1989 et se voient confier la formation initiale de tous les enseignants du primaire (professeurs des écoles) et du secondaire.